L’EFF est confiant de remporter le sondage de Tshwane

Par SIVIWE FEKETHA Heure de publication de l'article 12 mars 2020

Partagez cet article:

Johannesburg – Comme le Premier ministre David Makhura et son conseil exécutif provincial étaient dans différentes régions de Tshwane mercredi pour expliquer sa décision de dissoudre le conseil du métro, l’EFF était confiant qu’il serait le plus grand bénéficiaire des élections partielles imminentes.

Makhura a pris la décision de dissoudre le conseil du métro la semaine dernière après une longue bataille entre l’ANC et l’EFF pour évincer le DA du pouvoir, entraînant un effondrement consécutif des séances depuis l’année dernière.

La décision de dissolution attendait cependant toujours l’approbation du ministre de la Coopérative de la Gouvernance et des Affaires traditionnelles, Nkosazana Dlamini Zuma, et du Conseil national des provinces (NCOP).

Si le gouvernement national et le NCOP approuvent la dissolution, les partis politiques auront 90 jours pour faire campagne pour de nouvelles élections, tandis qu’un administrateur nommé par le gouvernement provincial dirigera les affaires du métro.

Mercredi, le chef du caucus de l’EFF, Oliver Mabongwana, a déclaré que tous les systèmes étaient en place pour la campagne des bérets rouges pour les élections partielles, ajoutant que le parti s’attendait à faire de sérieuses percées dans la base de soutien traditionnelle de l’ANC.

«Nous sommes plus que prêts à participer à une élection partielle. En fait, nous avons été les premiers à saluer la décision de dissoudre le conseil parce que nous pensons qu’il n’y a pas de leadership à Tshwane.

Lire  L'expansion augmentée du marché de la farine de soja modifiée sera enregistrée d'ici 2019-2028 - Daily Science

« Nous visons la victoire lorsque nous irons aux élections parce que nous sommes le seul espoir maintenant », a déclaré Mabongwane.

Il a dit que l’ANC et le DA ont échoué les habitants de Tshwane après qu’ils aient eu la chance de gouverner.

«L’ANC dirige la municipalité depuis 15 ans et n’a pas réussi à bien la gérer et à livrer pour notre peuple, et la DA ne le fait pas maintenant. Nous sommes proches de notre peuple et nous sommes confiants quant à cette élection partielle », a-t-il déclaré.

Depuis les élections du gouvernement local de 2016, Tshwane fait partie de la coalition dirigée par le DA, formée avec l’aide du FEP.

Le président de l’ANC Tshwane et chef du caucus, Kgosi Maepa, a déclaré que le parti avait frappé le sol en courant pour les élections partielles après l’annonce par Makhura de la dissolution du conseil.

Il a déclaré que le parti n’était pas dérangé par les pertes électorales meurtrières qu’il avait subies en 2016, qui l’ont vu délogé par le DA et d’autres petits partis, alors que le soutien de l’ANC s’est amélioré autour de Tshwane lors des élections générales de l’année dernière.

Le DA, quant à lui, a promis de traduire Makhura en justice s’il devait aller de l’avant avec sa décision.

Bureau politique




Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *